Je suis de nature méfiante et il faut quand même que je dise que cette histoire de réchauffement climatique me trouble. Je vais essayer d'expliquer pourquoi.

1) Cela rapporte beaucoup d'argent et de notoriété, donc de pouvoir, à certaines personnes => méfiance. Les firmes ont déjà commencé à surfer sur cette "tendance". Mais elles se soucient fort peu de savoir si tout cela est fondé : leur but n'est que de vendre.

2) En fait, je pense qu'il y a effectivement un réchauffement climatique. Mais est-ce vraiment dû à l'activité de l'Homme ? Cela est très difficile à prouver scientifiquement car il y a énormément de paramètres : par exemple, l'activité du soleil peut avoir aussi son influence. La vapeur d'eau aussi. Et comment, parmi tous les produits que nous fabriquons et que nous répandons dans l'atmosphère, peut-on mesurer ceux qui effectivement contribuent au réchauffement ?

3) Quand j'étais petite, on parlait beaucoup du trou de la couche d'ozone. On a interdit les CFC pour enrayer le phénomène. D'après les scientifiques, cela ne s'est pas vraiment amélioré pour l'instant. Ce trou fait que l'antarctique n'est plus protégé des rayons du soleil. Or, on ne nous parle pas de l'influence de ce trou sur le réchauffement. Pourquoi ?

4) Et si le réchauffement climatique était juste une période inter-glaciaire comme il y en a eu d'autres il y a fort longtemps ? Et si l'Homme n'y était pour rien ? Et si l'Homme n'y pouvait rien ? J'ai vu un tableau très intéressant à l'océanopole de Brest qui montrait que la Terre n'en était pas à son premier réchauffement (et ce bien avant l'apparition de l'Homme).

5) Il y a toujours eu dans l'histoire de la Terre des périodes chaudes et d'autres plus froides.

 

Pour l'instant, je fais quand même attention à ma conso d'énergie et je trie mes déchets, etc., parce que je pense qu'on ne peut que retirer de bonnes choses à essayer de rendre notre Terre plus belle et plus saine.

Mais quant à faire porter le chapeau du réchauffement à l'Homme, j'ai de gros doutes : cela sert-il à autre chose qu'à engraisser certains lobbies puissants ?

...

GWAprès une petite recherche sur Internet, je ne suis pas la seule à penser ça (il n'y a pas non plus que Claude Allègre !) : voir ici : "the climate sceptics" (en anglais) ou là : "le GIEC vu de l'intérieur" où là : "pensée unique".