Pas plus tard que le 20 septembre dernier, j'ai lu un article édifiant dans Le Monde : "Dans l'île de La Réunion, une 'mouche bleue' provoque la colère des apiculteurs".

Tenthr_deEn fait, il s'agit d'une mouche, la tenthrède, qui s'abat par nuées sur les fleurs, ce qui fait que les abeilles ne peuvent plus faire assez de miel. Les avis sont partagés : les apiculteurs constatent une baisse de leur production de miel mais le Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel (CSRPN) affirme que "la tenthrède prélève un plein d'essence là où l'abeille remplit un véritable camion-citerne". Je note qu'il y semble y avoir quand même beaucoup plus de mouches que d'abeilles...

Pourquoi je m'intéresse à cette histoire ? C'est parce que la tenthrède a été introduite par l'Homme dans l'île, pour combattre une ronce (la vigne marronne).

"Apparue dans l'île au XIXe siècle, cette ronce est devenue une redoutable espèce envahissante, proliférant dans les forêts, où elle empêche la régénération des plantes indigènes. Les limites des traitements mécaniques et les dangers des pesticides ont incité le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) à privilégier la lutte biologique. Soutenu par la région, un projet de recherche a été lancé en 1997. Les scientifiques ont cherché un agent de lutte dans le Sud-Est asiatique, d'où est originaire la vigne marronne. Ils ont fini par sélectionner Cibdela janthina, car l'insecte ne s'en prend qu'à cette plante."

Ce qui me plaît, c'est le rôle des organismes scientifiques (CIRAD, CSRPN) dans cette histoire. Ils ont vraiment tout pouvoir. Même celui de faire des conneries !

Moi je pense que la Nature s'auto-équilibre. C'est pourquoi l'Homme devrait s'abstenir de tout interventionnisme.

Il y a plein d'autres exemples de bêtises qui auraient pu être évitées : 

King_Crab"Des crabes géants, à la chair délicieuse et la taille impressionnante , ont envahi la côte Nord Est de la Norvège. Ils pèsent en moyenne 4.5 kg. Le plus gros spécimen pêché à ce jour mesure 1.80 m d'envergure et pèse 14 kg. Originaires du Kamchatka, de la côte Nord-Ouest du Pacifique, ces crabes géants ont été introduits par les Russes dans les années 60 en Mer de Barents. Aujourd'hui, s'ils font le bonheur des amateurs de gastronomie par la finesse de leur chair, leur prolifération est telle qu'ils dévastent la faune marine des cotes de la Norvège. Pour les scientifiques, c'est une catastrophe écologique préoccupante."

Une autre idée "géniale" qui me fait peur : c'est celle de mettre du fer dans les océans. Il paraît que ça pourrait ralentir le réchauffement global...